fr en de nl

Vieille de 225 millions d'années, la vallée de la Moselle connaît depuis toujours une tradition viticole. Les Celtes, les Gaulois puis les Romains y cultivèrent la vigne avant que les monastères ne s'en emparent au Moyen-Âge et étendent le vignoble à une grande partie du pays. Mais les rigueurs de l'hiver 1709 rendront à la Moselle son exclusivité viticole. Et, à la fin du XIXe siècle, 90% du vignoble sera consacré à l' Elbling , exporté vers l'Allemagne pour y couper les vins locaux.

Ce n'est qu'après l'accord d'Union douanière avec la Belgique (1922), la fondation de l' Institut viti-vinicole à Remich (1925) et la création de la Marque Nationale (1935) que le vignoble se diversifie et se développe. Et, depuis les années 80, l'introduction de la dénomination «Moselle Luxembourgeoise - Appellation contrôlée» , la création de l'appellation «Crémant de Luxembourg» , puis celle des mentions particulières «Vendanges Tardives», «Vin de Glace» et «Vin de Paille» , ainsi que les «Vins barrique» confèreront au vignoble sa réputation actuelle soutenue désormais par la Commission de Promotion des Vins et Crémants de Luxembourg.